Les stations de radio-guidage

A partir de septembre 1940 , pendant la Bataille d'Angleterre , les bombardements de jour diminuent progressivement en intensité pour céder la place à des bombardements de nuit . Ce type de bombardement posait des problèmes : comment assurer la navigation jusqu'à l'objectif et comment savoir à quel moment lâcher les bombes ? La solution fut le radio-guidage , adopté par un petit nombre d'unités spécialisées dans le bombardement de nuit ; des stations furent installées dans le nord et l'ouest de la France . Plusieurs sytèmes ont été utilisés :

Knickebein

Le Knickebein ("jambe pliée" en français) , était un système développé à partir de la méthode Lorenz . Pour simplifier , on peut dire que lorsque l'avion suivait le bon cap , il recevait un signal continu ; si il déviait à gauche ou à droite , il recevait un signal interrompu . Comme les deux signaux interrompus étaient différents , le pilote savait exactement si il se trouvait à droite ou à gauche de son cap et pouvait rectifier sa route pour retrouver le signal continu . Mais , un seul Knickebein ne pouvait donner que l'indication de la direction de l'objectif , sans pouvoir indiquer au pilote la distance parcourue et celle restant à parcourir...c'est là qu'intervenait un autre (ou d'autres) Knickebein , dans le but de croiser leurs signaux avec le premier . Le croisement des différents signaux donnait , par triangulation , les distances et le croisement final était localisé juste au-dessus de l'objectif .

Stations :

Station K8 Mont Pinçon

 

Station K10 Sortosville-en-Beaumont

 

 

X-Gerät

Le X-Gerät était installé uniquement sur les bombardiers Heinkel 111 H-4 du KG 100 opérant à partir de Vannes et Chartres . Il consistait en un faisceau d'approche recoupé par trois autres au voisinage de l'objectif . Dans la nuit du 14 au 15 novembre 1940 , des appareils utilisant ce système bombardèrent Coventry , causant la mort de 550 personnes et faisant de nombreux blessés .

Stations :

 

Y-Gerät

Le Y-Gerät était installé uniquement sur les bombardiers Heinkel 111 H-4 du III/KG 26 opérant à partir de Poix .

Stations :

- Y5 "Anton" -

 

Bernhard (FuSAn 724/725)

Plusieurs exemplaires ont été installés :

Erika

Stations :

- Station Erika 2 à St-Pierre-Eglise -